Top
Page blanche

Rédacteur web : comment gérer le syndrome de la page blanche ?

Le syndrome de la page blanche est particulièrement répandu chez les écrivains, mais parfois aussi chez les rédacteurs. Pourquoi cela arrive-t-il ? Comment faire pour trouver l’inspiration ? Votre rédacteur web vous dit tout !

Mais c’est quoi ce sujet ?

Ca, c’est certainement une réflexion que beaucoup de rédacteurs ont pu se faire. On accepte de collaborer avec un nouveau client, on est ravi d’aborder une nouvelle thématique et un jour, on ne sait pourquoi, on se retrouve avec un texte dont on comprend à peine le sujet. Règle numéro 1 : ne pas paniquer. Car c’est à ce moment précis que le risque de la page blanche se profile. Si vous faites face à un sujet que vous ne maîtrisez pas, respirez, allez prendre un café et commencez à faire des recherches.

Le web est l’ami du rédacteur

Je disais donc : pas de panique. Vous êtes rédacteur web, vous avez l’habitude de faire des recherches, trouvez de bonnes sources et commencez à les mettre de côté. Le sujet ne vous semble toujours pas familier ? Ouvrez votre esprit. Oubliez que vous n’êtes pas sûr de vous, considérez que vous êtes capable de traiter le sujet et lancez-vous. Notez les informations essentielles, définissez chaque terme complexe et commencez à mettre en place un plan de rédaction.

Syndrome de la page blanche

Ecrivez ce qui vous passe par l’esprit

Partez du plan établi et commencez à remplir les trous. Laissez tomber l’introduction et rédigez les parties qui vous semblent les plus familières. Couchez vos idées sur le papier, même si c’est mal formulé, vous reviendrez dessus plus tard. Peu à peu, la confiance revient, vous constatez que vous êtes à même de traiter le sujet, votre esprit se libère. Ca y est, les Dieux de la rédaction sont avec vous !

Demandez de l’aide pour éviter la page blanche

S’il reste encore des zones obscures que vous ne parvenez pas à traiter, pourquoi ne pas demander autour de vous ? Des collègues, des amis, votre client même. N’ayez pas honte de lui dire que vous avez des interrogations, il connaît parfaitement son métier et saura vous donner quelques informations qui vous permettront d’avancer. Ne restez pas face à cette page blanche en vous demandant ce que vous allez faire, agissez.

Bien sûr, le syndrome de la page blanche peut survenir à tout moment, même sur un sujet que vous connaissez. Vous ne savez pas comment l’aborder ? L’inspiration n’est pas là ? Prenez le temps de faire un tour sur le web, de lire des articles sur le sujet afin de trouver des clés. Au pire, passez à autre chose et revenez plus tard sur ce texte, l’inspiration revient parfois lorsqu’on ne s’y attend pas. Dès lors que vous saurez sous quel angle traiter votre thème, tout deviendra beaucoup plus simple et limpide.

Comments are closed for this post.