Top

Comment faire confiance au web ?

Combien de fois a-t-on entendu des internautes se plaindre d’une boutique en ligne manquant d’efficacité ? Combien de journaux TV ont insisté sur les risques de fraude à la carte bancaire en effrayant les e-acheteurs potentiels sans vraiment leur donner d’éléments de réponse ? Vous voulez savoir ce qu’est un site de confiance. Eh bien je vais vous le dire !

Le design, un premier indice

L’interface à laquelle vous allez être confrontée va vous donner une première idée. De fait, rentreriez-vous dans un magasin sale et mal rangé ? Pas sûr. Eh bien dans le web c’est pareil figurez-vous. Si le site semble être fait par le cousin de la cousine de votre meilleur ami, il faut se poser la question du sérieux de l’entreprise. Bien sûr, il peut s’agir d’une faute de goût ou d’un manque de moyens qui n’altèrent en rien l’efficacité et la bonne volonté du marchand et l’habit ne fait pas le moine, mais bon, quand même. Un site qui fait un peu pro mettra naturellement un peu plus en confiance. Ce qui ne signifie pas non plus qu’un site au design exceptionnel sera à 100% digne de confiance. Je tente de vous apporter quelques éléments mais il est bien difficile d’être catégorique avec le web.

A qui appartient le site ?

proprietaire-site-webSi vous tombez sur un site de confiance, son propriétaire n’aura aucun souci à indiquer ses coordonnées, un numéro de téléphone pour joindre l’entreprise et vous pourrez ainsi vérifier par vous-même qu’il y a bien du monde derrière. Dans le cas d’une boutique en ligne, n’hésitez pas à contacter le marchand par téléphone pour jauger sa réactivité. Vous pourrez également vous renseigner sur l’entreprise, sa santé financière via societe.com si elle a publié ses bilans. Surtout, évitez de commander sur un site dont personne n’a jamais entendu parler, cela peut s’avérer risqué.


Le site est-il vivant ?

Dans le cas du e-commerce, avant d’acheter, furetez un peu sur le site, regardez s’il a un blog et s’il est actualisé régulièrement, vérifiez qu’il y a régulièrement des nouveautés. Un site immobile peut poser question sur l’implication de son équipe.

Jamais sans mon https

Au moment de la saisie de vos coordonnées et lorsque vous donnez votre carte bancaire, vérifiez dans la barre d’adresse que le nom de domaine est bien précédé d’un https. Dans le cas contraire, passez votre chemin, vous risqueriez d’être ensuite désagréablement surpris.

Attention aux faux commentaires

avis-siteOn l’a vu récemment dans certains reportages, les faux avis sont légion, qu’ils soient positifs ou négatifs d’ailleurs. Lorsque vous vous rendez sur des sites d’avis, des sites de réservation de voyages ou d’hôtels, des annuaires de restaurants, soyez vigilants. Certes, il n’est pas évident de déceler le vrai du faux mais quelques indices peuvent vous aider.

Il s’agit donc de s’inquiéter dans les cas suivants :
– un site ou un établissement a un nombre de commentaires trop important en peu de temps, c’est louche.
– un avis qui décrit de manière trop complète la prestation et qui utilise des mots-clés pour le référencement. Par exemple, un vrai utilisateur dira “cet hôtel était très bien, l’accueil chaleureux et le service impeccable, nous reviendrons”.
Un faux avis ressemblera plus à “lors de notre séjour dans l’hôtel X de Pornic, nous avons bénéficié d’une chambre avec vue sur l’océan Atlantique. Cet hôtel situé en plein centre de Pornic nous a offert un accès à toutes les commodités….”.
– trop de superlatif tue le superlatif. Un endroit trop formidable finit par effrayer.

Je donne ici l’exemple d’avis positifs mais, bien sûr, certains sont payés pour descendre les petits concurrents à coup de commentaires acerbes à faire fuir le plus optimiste des internautes.
Notez qu’il existe aujourd’hui des outils pour détecter les faux avis grâce, notamment, à la sémantique mais je ne sais pas s’il y en a en français.

Concernant les boutiques en ligne, si vous trouvez des avis clients sur la boutique en elle-même, vérifiez si c’est un organisme indépendant à l’image de Fianet qui gère les commentaires. De fait, un site gérant cela en interne pourra tout à fait supprimer les commentaires indésirables et ajouter des avis positifs alors que les boutiques en ligne utilisant un prestataire pourront plus difficilement tricher.

Site et réalité, même combat ?

On parle beaucoup de confiance sur internet et c’est tout à fait compréhensible, il peut être perturbant d’accorder sa confiance à une entreprise située loin de chez nous, le recours étant plutôt compliqué dans ce cas. Mais après tout, les magasins physiques ne sont pas non plus des modèles de confiance et de vertu. Entre cette vidéo qui montre à quel point les grandes surfaces trichent sur les poids et les tickets de caisse sur lesquels on s’aperçoit que des promotions n’ont pas été prises en compte, il est important de toujours prendre le temps de vérifier qu’il n’y a pas eu d’erreur “involontaire” de la part du commerçant.

Comments are closed for this post.